Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection Gisèle Peter
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte à LangresMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection Gisèle Peter
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Porte Longe-Porte et corps de gardeMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez

Jusqu'au milieu du XIXe siècle les vestiges d'un arc gallo-romain marquant la limite nord de la ville étaient encore visibles. Devenu une porte après avoir été englobé dans les fortifications à la fin du IIIe siècle, cet ouvrage doit son nom, soit à sa longueur, soit à un roi légendaire dénommé Longo dont l'effigie se trouvait sur une console, côté ville.
Vers 1538, une barbacane fut aménagée en avant de la porte afin d'interdire une attaque frontale et de déployer des pièces d'artillerie destinées à flanquer l'enceinte nord. Conçu comme une sorte de sas en forme de chicane, cet ouvrage disposait d'une première porte équipée d'un pont-levis. Un nouveau corps de garde compléta ce dispositif en 1619.
En 1851, le Génie militaire supprima tout vestige antique, abaissa le parapet de la barbacane, et installa un nouveau pont-levis dont les rouages sont encore visibles.

plus d'infos

Jusqu'au milieu du XIXe siècle les vestiges d'un arc gallo-romain marquant la limite nord de la ville étaient encore visibles. Devenu une porte après avoir été englobé dans les fortifications à la fin du IIIe siècle, cet ouvrage doit son nom, soit à sa longueur, soit à un roi légendaire dénommé Longo dont l'effigie se trouvait sur une console, côté ville.
Vers 1538, une barbacane fut aménagée en avant de la porte afin d'interdire une attaque frontale et de déployer des pièces d'artillerie destinées à flanquer l'enceinte nord. Conçu comme une sorte de sas en forme de chicane, cet ouvrage disposait d'une première porte équipée d'un pont-levis. Un nouveau corps de garde compléta ce dispositif en 1619.
En 1851, le Génie militaire supprima tout vestige antique, abaissa le parapet de la barbacane, et installa un nouveau pont-levis dont les rouages sont encore visibles.

Pour la petite histoire :

Le 29 mars 1597, la porte Longe-Porte est murée en prévision de troubles ; elle ne sera démurée qu'un an plus tard à la demande des habitants du quartier !
On peut encore voir sur la façade du corps de garde les traces de trois écussons martelés à la Révolution et représentant les armes du roi, de la ville et du gouverneur de Champagne.

  • Infos
  • Localisation
  • Tarifs
Horaires :
Accès libre toute l'année.
Voir l'itinéraire depuis :
Tarifs
  • Gratuit
Idées de sorties
Rechercher sur le site
Contactez-nous
Office de Tourisme du Pays de Langres
Square Olivier Lahalle
BP16 - 52201 Langres cedex
Tél : 03 25 87 67 67
Fax : 03 25 87 73 33
info@tourisme-langres.com
Formulaire de demande d'information
Météo
Ville d'Art et d'Histoire
Id-Vizit en Pays de Langres
La Haute-Marne respire et inspire
Fond européen
Plus Beaux détours de France