Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Jean-François Feutriez
Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection particulière
Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection particulière
Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection particulière
Château de PrangeyMention obligatoire pour toute utilisation : © Collection particulière

Le château est un bel édifice dont le portail d'entrée témoigne d'une belle composition d'époque Louis XIV. Entre deux portes piétonnes, la porte charretière garnie de grilles est surmontée d'un entablement et encadrée de pieds droits ornés de pilastres portant des pots à feu. Au moyen-âge, le château s'inscrivait dans un quadrilatère dont le plan est délimité par de larges douves. En passant sur un pont de pierre qui enjambe le fossé, on accède actuellement à la croix d'honneur par une porterie à prétention moyenâgeuse (faux mâchicoulis). Elle a été édifiée à la fin du 19ème siècle, au milieu de l'ancienne muraille terminée par deux tours rondes et trapues qui ont conservé leurs dispositifs de défense (meurtrières).
Au fond de la cour d'honneur, un corps de logis construit au début du 18ème siècle dispose " d'une façade harmonieuse aux heureuses proportions, marquée sur deux étages par le bon équilibre des pleins et des vides " .
Au Sud, une passerelle donne accès au parc dessiné dit-on par Le Nôtre, le créateur des jardins de Versailles. Les façades et toitures de l'ensemble du château, douves, ponts, grille en fer forgé du fossé ouest, portail d'entrée, grand escalier avec sa rampe en fer forgé sont inscrits sur l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 12 janvier 1987. Il fut au XVIe siècle propriété de Gaspard de Saulx-Tavannes, Maréchal de France.

plus d'infos

Le château est un bel édifice dont le portail d'entrée témoigne d'une belle composition d'époque Louis XIV. Entre deux portes piétonnes, la porte charretière garnie de grilles est surmontée d'un entablement et encadrée de pieds droits ornés de pilastres portant des pots à feu. Au moyen-âge, le château s'inscrivait dans un quadrilatère dont le plan est délimité par de larges douves. En passant sur un pont de pierre qui enjambe le fossé, on accède actuellement à la croix d'honneur par une porterie à prétention moyenâgeuse (faux mâchicoulis). Elle a été édifiée à la fin du 19ème siècle, au milieu de l'ancienne muraille terminée par deux tours rondes et trapues qui ont conservé leurs dispositifs de défense (meurtrières).
Au fond de la cour d'honneur, un corps de logis construit au début du 18ème siècle dispose " d'une façade harmonieuse aux heureuses proportions, marquée sur deux étages par le bon équilibre des pleins et des vides " .
Au Sud, une passerelle donne accès au parc dessiné dit-on par Le Nôtre, le créateur des jardins de Versailles. Les façades et toitures de l'ensemble du château, douves, ponts, grille en fer forgé du fossé ouest, portail d'entrée, grand escalier avec sa rampe en fer forgé sont inscrits sur l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 12 janvier 1987. Il fut au XVIe siècle propriété de Gaspard de Saulx-Tavannes, Maréchal de France.

Un riche passé :

En 1211, est fait pour la première fois mention d'un seigneur, Hugues de PRANGEY (Prangeium) qui eut deux fils : Eudes et Milan. Tous deux firent donation d'une partie de leurs biens.
En 1275, Guillaume sans doute fils de Milan, vend aux religieux d'Auberive le bois de la boverie pour 250 livres et .... une vache.
En 1315, Guy, seigneur de Prangey, reçoit une donation du duc de Bourgogne. C'est le dernier nom connu ! En 1350 , le château appartient à la famille de BAUDRICOURT ( ou BAUDONCOURT, selon certains) et l'on voit encore une tombe d'un chevalier de ce nom dans l'église.
Le 22 avril 1422, Prangey passe à la famille de SAULX par le mariage de Guillaume de SAULX avec Guillaumette de BAUDRICOURT (contrat signé au château).
Au 16ème siècle, Théodore de SAULX, arrière petit-fils de Guillaume, aliéna le domaine de Prangey. Après avoir appartenu quelque temps à des magistrats de Dijon, le château est racheté en 1566 par le Maréchal Gaspard de SAULX-TAVANNES, propriétaire du château du Pailly. Il restera propriété de cette famille jusqu'en 1695.
Au 18ème siècle, le château et la terre seigneuriale de Prangey et Vesvres sont achetés par la famille PIETREQUIN de Langres pour une somme de 45000 francs.
Le 29 juin 1701, une transaction et reconnaissance a été signée entre Messire Philibert Pietrequin de la Borde et les habitants de Prangey représentés par leur procureur Sindic François MOISSON." Il est dit, entre autres " que les habitants sont sujets à l'entretien du pont dormant sur le fossé du château, à charge par le dit seigneur de leur donner retraite et asile en temps de guerre, eux et leurs meubles."
Le dernier seigneur de Prangey fut Claude Henri Bernard PIETREQUIN dit le Chevalier de Prangey. Il émigra en 1791, revint en France en 1803 et vendit le château en 1812.
Dans le milieu du 19ème siècle, le château était propriété de GIRAULT de PRANGEY, artiste distingué, qui, à l'époque, a construit à Courcelles-Val-d'Esnoms, une ville "orientale" au jardin luxuriant, détruite de nos jours.
Après la dernière guerre mondiale, et jusqu'en 1975, le château a été transformé en "Hostellerie".
Après avoir appartenu pendant quelques année à Mme et M. Paul LASSUS, il est racheté en 1992 par un couple de Danois, Thorkild et Grethe KRISTENSEN. Des hôtes de marque sont souvent de passage en ce lieu.

  • Infos
  • Localisation
  • Tarifs
Horaires :
Site privé : vue de l'extérieur de la propriété.
Labels :
Monument historique
Tarifs
  • Gratuit
Idées de sorties
Rechercher sur le site
Contactez-nous
Office de Tourisme du Pays de Langres
Square Olivier Lahalle
BP16 - 52201 Langres cedex
Tél : 03 25 87 67 67
Fax : 03 25 87 73 33
info@tourisme-langres.com
Formulaire de demande d'information

Votre avis nous intéresse !
Météo
Ville d'Art et d'Histoire
Id-Vizit en Pays de Langres
La Haute-Marne respire et inspire
Fond européen
Plus Beaux détours de France